Plus que 10 jours pour commenter l’étude d’impact !

L’étude d’impact a été publiée début avril en même temps que l’étude Pleiade sur le signalement des ressources électroniques. Il vous reste 10 jours pour les commenter.

Le conseil scientifique de l’ABES du 8 avril a donné son avis sur l’étude d’impact et la suite du projet.

Le comité technique y a consacré entièrement sa séance du 15 avril. Consulter le compte-rendu.

Le comité de pilotage s’est réuni sur le même sujet le 16 avril. Consulter le compte-rendu.

L’ensemble des avis et commentaires sera soumis au CA du 31 mai qui décidera de la suite du projet.

Cette décision concerne tout le réseau comme @lully1804 l’explique par exemple ici.

Il y a eu quelques gazouillis, mais trop peu de vrais commentaires. Donc tous à vos claviers ici et !

Publicités

L’étude d’impact du SGB mutualisé et l’étude sur un dispositif de découverte

L’ABES a publié hier soir l’étude d’impact du projet de SGB mutualisé et l’étude sur la découverte et le signalement des ressources électroniques. Ces études vous avaient été annoncées ici et .

L’ étude sur le SGB mutualisé est une version de travail qui explore les enjeux du projet, ses implications, les risques, réels, des solutions hébergées sur le web tout autant que les avancées qu’ils annoncent. Il est indispensable que la communauté des bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche s’empare de cette étude, la dissèque, pèse le pour et le contre et donne son avis en toute connaissance de cause. L’étude suivra le circuit institutionnel : débat en conseil scientifique, au comité technique, au comité de pilotage puis au conseil d’administration du 31 mai. Mais ce circuit classique ne suffit pas : nous la publions aussi sur le web en l’ouvrant à vos commentaires. Vos réactions seront communiquées au conseil d’administration à qui il appartiendra de décider de la suite à donner : approfondir les études, se lancer ou tout arrêter. Le document définitif issu des débats du CA intégrera les commentaires retenus par le Conseil.

L’étude sur la découverte a été réalisée par la société Pleiade. Comment améliorer la découverte des ressources nationales, notamment revues et livres électroniques ? Pour pouvoir analyser les possibilités d’étoffer ces services nationaux à l’aide d’un outil de découverte à l’échelle du web, l’ABES a mandaté une étude d’exploration des trois scénarios suivants :
– Un scénario de réalisation interne, élaborant un service de découverte objet d’un développement spécifique
– Un scénario utilisant des outils de découverte présents sur le marché : Summon (Serial Solutions), Primo (Ex Libris), EBSCO Discovery (EBSCO), OCLC WorldCat local.
– Un scénario qui établirait une collaboration avec Google Scholar : pour ce scénario, Google Scholar est l’élément central, proposant une interface publique ainsi que le moteur de recherche. L’accès au texte intégral s’effectuerait via un résolveur de liens.

Pour consulter les études

Pour commenter les études – Ne commentez pas les études directement sur ce blog. Deux sites dédiés aux commentaires ont été mis en place pour faciliter leur regroupement et leur exploitation. Nous attendons vos commentaires, de préférence avant le 15 mai.

NB – Les sites dédiés aux commentaires seront accessibles mardi 2 avril dans la journée. Pour ajouter des commentaires,  il faut s’inscrire sur le site. L’inscription est libre et immédiate.

Le comité technique et les directeurs font le point

Le comité technique du SGB mutualisé s’est réuni le 28 janvier à la BULAC. Cette séance de travail était initialement prévue pour faire le point à partir de l’étude d’impact et esquisser des scénarios. Au terme d’une première version de l’étude d’impact, il est apparu que l’impact sur l’ABES devait être approfondi et l’étude complétée par une analyse plus fouillée de l’existant à l’ABES avant d’être diffusée.

Il a finalement été décidé de faire le 28 janvier un point du projet avec les directeurs de bibliothèque dont les établissements avaient été candidats au comité technique en mai 2012 et qui avaient souhaité être mieux associés au projet sans que le calendrier le permette jusqu’ici. Les directeurs ont posé de nombreuses questions sur le projet qui ont donné lieu à un échange fructueux.

Vous pouvez consulter les documents de cette rencontre :

Le comité de pilotage et le comité technique ont préparé 2013

L’ABES adresse ses voeux pour 2013 à tous les lecteurs de ce blog qui ne les auraient pas encore reçus. Vous avez visité 5600 fois le blog depuis 8 mois. La bonne résolution pour 2013 est de continuer à vous apprendre tout ce que vous voulez savoir sur le projet de Système de gestion de bibliothèque mutualisé.

Pour la mise en bouche de l’année vous pouvez lire :

L’année 2013 sera une année cruciale pour le SGB mutualisé. Vous en aurez d’autres nouvelles dans les semaines qui viennent et, si vous souhaitez vous exprimer dans ces semaines décisives, n’hésitez pas à faire des commentaires sur ce blog.

Où en est le projet de SGB mutualisé en décembre 2012 ?

Le comité technique s’est réuni le 22 novembre sur l’ouverture des données et des services. Des interventions très diverses sur les besoins et les expériences d’interopérabilité ont été faites par des responsables de systèmes de bibliothèque, mais aussi par Thierry Bédouin, président de l’A-DSI (Assemblée des DSI de l’enseignement supérieur et de la recherche), par Alain Philipona, représentant de l’AMUE et par Stéphane Rey, DSI de l’ABES. Le comité a également collecté des informations sur les API d’ALMA et de WMS.
Lire le compte-rendu complet.

Le comité de pilotage du projet s’est réuni pour la première fois le 3 décembre à la Bibliothèque Sainte-Barbe. Le compte-rendu sera publié avant les vacances de Noël. Le comité est composé de :

  • Claude Bagnol, DSI de l’Université Montpellier 1
  • Jean-François Balaudé, CPU, Président de l’Université Paris-Ouest
  • Raymond Bérard, ABES, Directeur de l’ABES
  • Jean Bernon, ABES, Chargé de mission SGB mutualisé
  • Grégory Colcanap, Couperin, Directeur du SCD de l’Université d’Evry Val d’Essonne
  • Véronique De Kok, MISTRD
  • M’hamed Drissi, CGE, Directeur de l’INSA de Rennes
  • Marylène Micheloud, RERO, Directrice de RERO
  • François Michaud, ADBU, Directeur de la Bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe
  • Grégory Miura, ADBU, Directeur adjoint du SCD de l’Université Bordeaux 3
  • Agnès Raymond-Denise, EPRIST, Responsable de la Bibliothèque de l’Institut Pasteur
  • Claude Ronceray, Directeur de l’AMUE

En janvier 2013 seront livrées deux études, l’étude d’impact du projet SGB mutualisé et l’étude sur le signalement partagé des ressources électroniques. Elles serviront de base au choix d’un scénario de mise en oeuvre du projet.

Le comité technique visite la mosaïque du prêt et des services au public

Le comité technique s’est réuni le 19 octobre pour dresser l’inventaire des pratiques informatiques liées au SIGB en matière de prêt et de services au public. Ses membres avaient recueilli au préalable les réponses de 24 établissements à un questionnaire sur ce thème. Quatre d’entre eux ont présenté plus en détail le fonctionnement de leur établissement.

La discussion sur l’évolution du paysage actuel vers un système commun s’est ensuite concentrée sur quelques points précis :

  • Règles et fonctionnement inter-établissements
  • Intégration au système d’information de l’établissement
  • Systèmes d’authentification
  • Attentes vis-à-vis de l’ABES dans ce nouveau domaine de relations

Lire le compte-rendu complet

Vers un nouveau catalogue commun, nouvelles du comité technique

Le compte-rendu de la réunion du 14 septembre sur le thème du catalogue et du catalogage est disponible.

Les membres du comité ont partagé leur expérience dans trois domaines : catalogage local et catalogage partagé, évolution vers RDA, déploiement d’outils de découverte. Ils ont ensuite essayé de poser les premiers jalons pour un passage progressif du SUDOC actuel à un nouveau système partagé.

La migration d’une bibliothèque depuis son environnement informatique actuel vers un environnement commun sur le Web soulève diverses questions techniques et la question plus générale d’un système qui pourrait devenir monopolistique. Mais la réflexion commune pointe aussi clairement les bénéfices considérables d’un tel passage. Finies les incohérences entre catalogue local et catalogue national qui nourrissent le lot quotidien des transferts et des mises à jour sans que l’on parvienne jamais à combler l’écart. Une gestion des autorités de bon niveau est mise à la portée de tous, au moment où les systèmes locaux continuent de mal gérer une fonction essentielle à l’ouverture des catalogues de bibliothèque sur le Web des données.

Plus généralement le ballet entre bibliothécaires, qui attendent des solutions techniques pour intégrer RDA à leur module de catalogage, et fournisseurs, qui attendent des spécifications des premiers, renvoie à un enjeu plus profond, celui de concevoir des outils de gestion des métadonnées radicalement nouveaux, capables de traiter à la fois les collections locales de la bibliothèque et l’ensemble des connaissances accessibles en ligne, capables de les lier entre elles sur le Web et pas seulement de les juxtaposer. Le niveau de l’enjeu exige de mobiliser toutes les initiatives individuelles autour de solutions communes.